Julia Moa Caprez


" J'avais 4 ans quand j’ai commencé à jouer du violon. Je venais d’entendre le Concerto en La mineur de Vivaldi et, tout ce que je voulais, c’était l’apprendre. 
J’ai dû attendre d’avoir huit ans pour cela. Entre temps, le violon était devenu une affaire de tous les jours, comme se laver les dents ! 
Ecole internationale de Suzuki, conservatoire de Winterthur, ensembles et orchestres, concerts de l'Ecosse à la Russie...le violon prenait de plus en plus de place dans ma vie. 
Mais j'avais mal au dos! Mon corps avait besoin de bouger !
Alors, j’ai rangé mon instrument pour suivre l'Académie de danse d’Amsterdam, puis les écoles de cirque de Buenos Aires et de San Francisco. Spectacles de rue, de cabarets, compagnies de cirque, de danse…, le violon s'est endormi.
Des années plus tard, marquée par l'enseignement des clowns Jeff Raz, Yvo Mentens, Caroline Obin, et en pleine construction de mon propre clown, Vivaldi m'a rattrapée. J’ai pris conscience que le violon était partie intégrante de ma voix la plus profonde, fondamentale. En créant Les Rois Vagabonds avec Igor Sellem, je l‘ai retrouvé. ”